Urbidolls
Entrepreneuriat,  Shopping

Urbidolls : des poupées à l’image des petites filles noires

Aujourd’hui a eu lieu le Marché annuel des poupées Noires. Ce type de marché est de plus en plus populaire tant la demande est grande. Après s’être imposé dans la littérature jeunesses pour enfants noirs et métisses, Rokhaya Diop s’est faite une place incontestée dans ce marché avec ses poupées Urbidolls destinées aux jeunes filles noires et métisses. Retour sur une entrepreneuse engagée.

Urbidolls - Rokhaya Diop
Rokhaya Diop et ses poupées Urbidolls – ©Urbidolls

Une identité à se ré-approprier

La franco-sénégalaise Rokhaya Diop a poursuivi des études en comptabilité avant de rejoindre un grand groupe de protection sociale en tant qu’assistante commerciale.

Lorsqu’elle a voulu offrir une poupée à sa nièce Binta pour son anniversaire, Rokhaya Diop se rend compte de deux choses.

La première c’est qu’elle découvre à quel point il était difficile de se procurer une poupée noire.

La deuxième chose s’est révélé après avoir vu la vidéo du test de la poupée noire. Le test organisé par des pédopsychiatres montrent des enfants devant choisir entre une poupée noire et une poupée blanche celle qui est la plus belle. Le test démontre que pour la plupart des cas, les enfants noirs choisissent la poupée blanche.

C’est à la vue de cette vidéo et du constat du manque de représentation de la diversité sur ce marché que Rokhaya Diop décide en 2016 de lancer sa marque Urbidolls. Des poupées noires et métisses dans lesquelles les petites filles pourraient s’identifier.

©Urbidolls

Urbidolls, des poupées nécessaires

La particularité des poupées Urbidolls (Urbi veut dire « princesse » en égyptien et dols « poupée » en anglais) c’est qu’elles disposent de cheveux crépus et afros contrairement à certaines poupées noires aux cheveux lisses sur le marché.

La marque propose différents modèles de différentes couleurs et tailles. Un large choix de poupées, le tout désigné par des noms tels que Binta, Malia, Adja ou Naila, est disponible à la vente. Il faut compter entre 37€ et 64,90€ la poupée et entre 10 et 15€ pour les accessoires supplémentaires.

Les poupées Urbidolls sont accessibles sur la boutique en ligne de la marque et sur le site Afrikréa. Mais il est aussi possible de croiser la créatrice lors de différents marchés et salons afro-caribéens.

Avec ces poupées Rokhaya souhaite que les petites filles se valorisent et cultivent leur confiance en elle.

©Urbidolls

C’est lors du dernier marché de Noël Afro au Hasard ludique que j’ai eu la possibilité de découvrir la marque. J’ai été agréablement surprise par la qualité du jouet dans la texture des cheveux et du corps de la poupée. Mais aussi au soin apporté dans les détails des tenues et accessoires. La poupée est facilement maniable et agréable à voir. Elle a fait la joie d’une petite fille de mon côté. Le message est donc bien passé et la voie de la ré-appropriation de notre culture est bel et bien lancée.

De plus, Urbidolls fait partie des nominés au Black Girlz on the Blog Awards 2020 dans la catégorie Enfant. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Instagram du blog.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.