Musique

Lauryn Hill : Itinéraire d’un concert raté

Lauryn Hill était de retour ce mardi 20 novembre en concert à l’AccorHôtel Arena. Et j’étais présente pour ce moment que tant de fan attendait. Retour sur un concert raté.

Lauryn Hill, un concert tant attendu

Quelle a été ma surprise lorsque j’ai appris au mois de mai dernier que Laury Hill revenait en concert après des années d’absence. Et ce n’est pas pour un simple concert mais pour un concert anniversaire en l’honneur des 20 ans de son album culte, The miseducation of Lauryn Hill.

En 2h toutes les places de l’AccorHôtel Arena ont été vendues. Une belle revanche pour l’ex chanteuse des Fugees qui n’avait pas sorti d’album depuis et avait traversé des épreuves difficiles.

Le billet en poche (cadeau de la part d’Aurore 😊), il ne manquait plus qu’à attendre patiemment et réécouter l’album éponyme pour se mettre dans l’ambiance.

Déroulement du concert catastrophique

L’attente

A notre arrivée  ce mardi 20 novembre 2018 à l’AccorHôtel Arena c’est une foule de fan qui attendait à l’entrée de la salle de concert de tant de personnes.

Après de multiple passages de sécurité digne de contrôle à l’aéroport on est enfin à notre places  prêtes à à profiter du show avec le groupe qui assurait la 1ère partie.

A la fin de la prestation du premier groupe, on s’attend logiquement à voir arriver Lauryn Hill. Mais ce n’est que le début d’une longue attente.

En effet, c’est une succession d’artistes qui défile sur scène pour combler le retard de la chanteuse :

La DJette REBORN, malgré des soucis technique qui nous prive de sons pendant plusieurs minutes, tente de mettre de l’ambiance avec ses sons 90’s.

Un autre groupe de musique Soul (fort sympathique par contre à écouter) enchaîne. La Djette REBORN revient en excusant le retard de la Diva. Là le public s’impatiente.

Les hués se font entendre de plus en plus. Et contre toute attente, on nous annonce d’accueillir un jeune homme sur scène pour un stand up : Lenny. Un stand Up en première partie d’un concert, un concept !

Sauf que là le concept ne fonctionne pas. Le pauvre Lenny qui tente désespérément de faire rire la salle avec un sketch qui semble improvisé ne récolte que des hués encore plus persistant. C’est là que vient à la rescousse Fary. Oui notre cher Fary national s’est porté volontaire pour animer la salle mais même son sketch pourtant drôle n’a pas su contenir l’agacement du public. Il finit par se faire à son tour copieusement huer et quitte la scène sans même finir son sketch.

Twitter se déchaîne

Et c’est sur Twitter que les réactions fusent le plus. Une pluie de mécontentement se succèdent sur le réseau social et place le #laurynhill dans le TOP 5. J’avoue, vu le temps que j’avais à perdre, j’ai bien ri face à certains tweets . Voici un petit florège des meilleurs tweets :

 

L’arrivée d’une diva

Après le retour de notre Djette qui ne peut empêcher le mécontentement qui devient générale, on vient nous annoncer l’arrivée imminente de Lauryn Hill. Et son accueil est digne de son retard : accueillie sous les huées générales, incroyable pour une star de son envergure.

C’est une Lauryn Hill affublée fourrure et sans faire d’excuse qui arrive sur scène et commence à chanter toujours sous les huées du public excédé.

 

Mais elle reste une pro et assume son concert malgré les mécontentements du public. Elle entame ses hits, avec un peu d’essoufflements entre chaque chansons. Elle tente même d’apaiser les tensions en prononçant un discours sur son combat de tous les jours pour ses fans et pour revenir sur scène.

Et après quelques enchaînements des classiques de son album culte, on finit par oublier le début désastreux de son concert. Lauryn Hill reste Lauryn Hill et on ne peut que s’incliner face à sa voix incomparable. Le public finit même par s’ambiancer en dansant est chantant à l’unisson. Malheureusement le plaisir est de courte durée.

Le clou du spectacle

La chanteuse, qui avait déjà fait le coup la veille en Belgique en venant avec 2h de retard à son concert, découvre malgré les conséquences de son retard à Bercy. Au moment où elle s’apprête à chanter son plus grand tube, la lumière se rallume dans la salle et un employé arrive sur scène pour annoncer la mauvaise nouvelle : Le concert doit s’arrêter. En effet, l’AccorHôtel Arena devant fermer à minuit doit commencer à évacuer la salle dès 23h30.

L’artiste, qui n’avait eu le temps de chanter seulement 5 chansons, tente de continuer à capella pendant que ses musiciens quitte la scène sous les sifflets d’un public médusé. Mais le staff coupe le micro de la star qui se retrouve démunie face à son public déçu. Elle finit, comme pour se faire racheter, par aller à la rencontre des ses fans dans la fosse en serrant quelques mains. Mais le mal est fait, bon nombre de fans mécontents déconseillent déjà sur Twitter  aux détenteurs de billets de venir pour le second concert prévu le lendemain.

Conclusion

2 groupes, 2 one man show et 1 DJ en première partie, 2h30 de retard et  5 chansons pour 52 minutes de show. Comme pour beaucoup de fans, ce fut le concert le plus WTF que j’ai vécu. Et cette mésaventure a fait le chou gras de tous les médias. En même temps ce n’est pas une surprise étant donné que Lauryn Hill est connu pour ces retards légendaires et ses annulations de dernières minutes. Ce qui est dommage car Lauryn Hill garde cette énergie et cette voix si incroyable. Ce fut quand même un plaisir et une chance de l’avoir vu.

Et si vous pensiez que cet échec lui a donné une bonne leçon, et bien détrompez-vous. La star est quand même arrivé avec 1h de retard pour son deuxième concert parisien. Du coup, son concert porte bien son nom : The Miseducation (la mauvaise éducation en français) of Lauryn Hill ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.